< retour à la liste
Poëme de Jean P
3 2014

10980398-plume-magique-serie-cFin de partie

Il y a qu’on s’est fait avoir

Et qu’on s’est bien laissé avoir

Il y a qu’on ne voulait pas voir

Et qu’on ne voulait pas savoir

 

Il y a qu’on a laissé faire

Il y a qu’on s’est laissé faire

On ne croyait ne pouvoir rien à faire

Il y a qu’on ne voulait rien faire

 

Il y a qu’on nous a fait peur

Il y a qu’on aimait avoir peur

Il y a qu’on se faisait peur

Il y a surtout qu’on avait peur

 

Il y a qu’on a aimé y croire

Et que la télé nous y faisait croire

Trois heures hébétés tous les soirs

Ca nous a aidé à y croire

 

A ignorer notre prochain

A détester notre prochain

A dénoncer notre prochain

A déporter notre prochain

 

Disparaît la diversité

A la chaine nous sommes clonés

Identiques et robotisés

Identiques pour l’éternité

 

Nous avons tout utilisé

Plantes animaux tout fut mangé

Nous nous sommes nous-mêmes exploités

A la fin plus rien n’est resté

 

A force de manger de manger encore

Nous avons fait grossir nos corps

Pour les soigner, soigner encore

Sur tout nous avions tous les torts

 

A force de voler la Terre

A force de salir la Terre

Croyant que ca nous était offert

Nous sommes redevenus poussières

 

Jean P.